expr:class='"loading" + data:blog.mobileClass'>

dimanche 10 février 2013

...tristesse...



Hier soir, dans la nuit de Samedi à Dimanche, il est parti... POUF! comme ça! il s'est envolé...
Il a fini de réparer les jouets cassés, de faire sauter les enfants dans ses bras, de faire des bisous à Miss Z. et de lui donner son biberon du matin, de s'occuper du jardin, de les emmener à l'école, de raconter ses blagues et de lire son journal en attendant qu'on arrive à 8h juste avant l'école...
On ne le verra plus lever les yeux vers nous avec un grand sourire pour nous accueillir.... toujours avec le sourire...
Et depuis que j'ai appris son envol, je pleure... Sans pouvoir m'arrêter... C'est bête mais c'est comme ça.
Je l'ai quitté vendredi après avoir récupéré Miss Z., tout allait bien, j'avais encore eu droit à une vanne... et Samedi soir, plus rien.
Alors j'ai eu besoin de l'écrire, de le dire, pour partager un peu du poids de ma peine, qui n'est rien à côté de celle que doivent ressentir ses enfants et sa femme, essayer de la rendre moins lourde...
C'était le tonton de Zélie et de tant d'autres enfants, le mari de nounou Colette, le papa de Delphine et Fabrice. Il avait tout juste 62 ans...
Il est "parti dans une étoile"...
J'ai envie de hurler...
Et je pleure. Tout le monde pleure.

Aucun commentaire: